Archives de
Auteur : Denis

Premier jour, du soleil parisien à la pluie Portugaise

Premier jour, du soleil parisien à la pluie Portugaise

Une fois le voyage terminé, pour que la lecture de ce blog soit plus compréhensible, les articles ont été remis dans l’ordre chronologique.

Ça y est, c’est parti ! On a pris l’avion en début d’après-midi à Roissy, et après un vol de près de 2h15 sans encombre nous sommes arrivés à Lisbonne.

Le magnifique soleil de Paris a été vite oublié, et un splendide ciel gris nous attendait à notre arrivée… C’est comme ça, il faut qu’on s’y fasse, dès qu’on va quelque part, il faut qu’on ait la pluie à un moment ou à un autre !

L’appartement qu’on a loué sur Airbnb est petit mais sympa, avec un parking où nous avons pu garer notre super voiture de location, une Fiat 500 avec toit ouvrant !

L’appartement est situé dans le quartier branché du Barrio Alto, juste à côté d’un arrêt du Tram 28 et à quelques centaines de mètres du Funiculaire Da Bica. On a aussi une petite terrasse.

Une fois installés, nous sommes allés faire un tour dans le quartier, sous un ciel gris menaçant, mais encore sec !

Ici, les rues, ça monte et ça descend tout le temps ! On a même plutôt l’impression que ça monte tout le temps.

On est vite arrivés à un premier funiculaire, l’Ascensor da Bica pour atteindre le quartier haut du Barrio Alto. C’est typique, et ça grimpe dur !

Nous nous sommes baladés dans le coin, alors que la pluie a commencé à tomber… Et bien sûr, en tee-shirt, sans parapluie, sans capuche… Prévoyants quoi !

En passant, une très belle pâtisserie, la Pastelaria Sao Roque.

Le Mirador de Sao Pedro, qui offre une belle vue sur la ville, sur le Castelo de Sao Jorge, et jusqu’au Tage.

Nous sommes redescendus vers le Praça dos Restauradores (une grande place très commerçante) en logeant le trajet d’un autre funiculaire, l’Ascensor da Gloria. La ville haute du Barrio Alto c’est le coin des bars, de la vie nocturne, et très animé. En redescendant, on trouve un quartier beaucoup plus chic.

Et c’est là encore plus pentu que le premier !

La pluie a commencé à tomber de plus en plus fort, et nous avons fini le trajet jusqu’à l’appartement, au pas de charge, en s’arrêtant régulièrement dans les boutiques du coin pour nous abriter !

On reviendra dans ce quartier très sympa quand nous aurons un ciel plus clément !

Un truc qui vaut le coup d’œil ! Le Monde Fantastique de la Sardine Portugaise !

Nus avons fini le trajet jusqu’à l’appartement trempés, mais sauvés pour le dernier km à faire par un taxi providentiel !

Demain, la météo s’annonce pluvieuse, ce qui était prévu… Le temps devrait être meilleur à partir de dimanche !

A demain !

La journée commence sous la pluie, mais…

La journée commence sous la pluie, mais…

Ce matin, pluie ! Battante… Pas celle qui permet quand même de se balader avec un parapluie ou une capuche, mais la bonne grosse pluie qui vous trempe même le pantalon !

Alors on a fait comme tout le monde, et on a cherché les visites en intérieur.

Départ vers Belém, pour goûter les célèbres Pasteis de Belém, de la pâtisserie Antiga Casa dos Pasteis. C’est ici qu’on est sensés manger les meilleurs Pasteis de nata. La pâtisserie en sert environ 12000 par jour !

Alors le verdict est très clair pour nous : BOF ! La pâte est certes très feuilletée, mais aussi très croustillante, et la crème n’a presque pas de goût… On en mange de bien meilleurs dans la première pâtisserie venue ! Leur recette est tenue secrète, et bien, elle peut le rester 😉

A deux pas de là, le Mosterio do Jeronimos, avec un magnifique portail ! Nous avons renoncé à la visite devant la queue monstre pour y entrer…

Direction le Museu dos Coches, ou musée des carrosses. C’est improbable comme visite, et il est probable que sans la pluie, nous n’y serions sans doute jamais allés, mais la visite est sympa, et c’est l’occasion de voir en vrai ces magnifiques carrosses anciens. C’est la plus grande collection du monde, et une des seules, il en reste si peu en si bon état.

Un des premiers coupés !

Celui ci-dessous est l’authentique carrosse qui a servi à l’échange des princesses entre la princesse espagnole Mariana Victoria, envoyée au Portugal épouser le futur roi José 1er et la princesse Maria Barbara envoyée en Espagne épouser le futur roi Fernando 1er. C’est également l’unique modèle disposant d’une table à l’intérieur.

Une chaise à porteurs.

Des minis carrosses pour les enfants. Ils étaient tirés par des poneys, des moutons ou des chèvres…

A la sortie du musée, la pluie s’est arrêtée, et nous sommes partis à quelques centaines de mètres de là voir la célèbre tour de Belém.

Direction ensuite du centre ville pour continuer la balade commencée hier. Le ciel commence à se dégager…

Nous avons essayé de prendre l’ascenseur de Santa Lucia, mais là encore une queue de plus d’une heure et demie nous a convaincue que la marche était finalement bien meilleure pour la santé !

Histoire de continuer le yoyo et de monter un bon coup vers les hauteurs de la ville nous avons entrepris une longue et difficile marche vers le Castelo Sao Jorge.

La vue en montant est très sympa, et on embrasse toute la ville.

Le Castelo Sao Jorge est très beau, très bien conservé, et le soleil qui a vite commencé à poindre a rendu cette visite encore plus formidable ! Il y a des paons partout…

On a eu l’occasion de découvrir une Camera Oscura, ou chambre noire, qui permet d’un simple jeu de miroir, de projeter l’image extérieure dans une salle sombre. Cette chambre était utilisée pour observer les éventuelles arrivées d’ennemis. Léonard de Vinci utilisait déjà cette technique. Les photos ne rendent pas grand chose, mais on a pu voir toute la ville par cette petite lucarne.

Un des paons très intéressé par notre goûter n’a pas hésité à se servir !

Nous sommes ensuite redescendus vers la ville basse pour récupérer notre voiture et rentrer à la maison.

Aujourd’hui, le bilan c’est 18 000 pas, soit presque 12 km de montées et de descentes, et plus de 27 étages d’escaliers montés…

Et la voilà notre petite voiture…

Nous avons fini la soirée dans les petites rues du Barrio Alto près de notre appartement, sous un beau ciel bien clair !

A demain !

 

 

 

Un tour en Tramway et une balade en bord de mer !

Un tour en Tramway et une balade en bord de mer !

La matinée a commencé sous la grisaille, mais sans pluie. Nous avons décidé de faire tout le parcours du Tram 28, celui qui est considéré comme le plus touristique, et qui passe par un peu tous les sites à visiter. Direction donc un de ses terminus, pour voyager sur toute la ligne…

Ça bouge pas mal, c’est bruyant, mais c’est typique ! Dans le sens que nous avons pris, de Campo Ourique vers Martin Moniz, les arrêts sont sympas, mais sans plus. Ceci dit, il s’arrête bien sur tous les spots touristiques du centre ville.

Il grimpe dur et freine très sec, mais passe partout, même souvent très près des voitures garées le long de son parcours.

Le problème, c’est que dans ce sens, le trajet n’est pas le plus intéressant ! L’aller ne prend pas du tout la même route que le retour, en particulier pour le passage près du Castelo Sao Jorge. Sauf que pour le prendre dans l’autre sens, c’est à dire Martin Moniz vers Campo Ourique, il faut faire au moins deux heures de queue… que l’on n’a donc pas faite…  A voir peut être un matin tôt de cette semaine…

Nous sommes ensuite repartis récupérer notre voiture, pour quitter la ville et nous diriger vers Portinho da Arrabida, Sesimbra et Setubal.

Portinho est un minuscule port avec une belle et grande plage. On imagine que l’endroit grouille de monde l’été.

L’occasion de faire un petit essai de drone, avec pas mal de vent, mais une bonne stabilité malgré tout !

Bon ce n’est pas du Spielberg, mais c’est mon premier essai dans le monde réel 😉

Nous sommes ensuite passés par Setubal, une plus grande ville qui ne vaut pas le détour, pour arriver vers Sesimbra. En chemin, un panneau m’a attiré l’œil…

Ce n’est pas pour le parcours pédestre, mais pour voir, au bout d’un peu plus de 3 km, des empreintes de dinosaures figées dans la roche ! Et moi, dès qu’il s’agit de ces petites bêtes, je ne résiste pas ! Nous avons donc pris le chemin, entourés d’un maquis épais et très odorant.

Le premier site est assez décevant. Les empreintes sont sur une paroi presque verticale, et il faut vraiment les imaginer pour penser voir des empreintes de dino ici !

Bon allez… elles sont là :

Les site est par contre magnifique… Nous avons continué un peu plus loin pour en trouver d’autres, dans lesquelles cette fois j’ai pu mettre mes pas !

Les creux dans la roche, ce sont des empreintes de dinosaures ! C’est vraisemblablement un iguanodon qui est passé par là…

Celui-là a même glissé !

Dans un environnement encore très beau, malgré un ciel bien chargé, mais une température très agréable…

Nous avons fini l’après-midi à Sesimbra, charmante petite ville balnéaire.

Demain, le soleil devrait nous faire une belle apparition… L’occasion alors de partir vers Cascais, à l’ouest de Lisbonne.

A demain !

Cascais et Estoril sous le soleil !

Cascais et Estoril sous le soleil !

Enfin aujourd’hui une très belle journée ! Plein soleil, et 30 degrés au plus chaud de l’après-midi, un vrai temps pour nous. Direction donc, la petite ville balnéaire de Cascais, à quelques km de la plus célèbre Estoril.

Là, c’est chic et huppé, avec un peu partout de très très belles maisons.

Tout près du centre, la Boca do Inferno, un gouffre naturel, dans lequel les vagues s’engouffrent. Pendant les tempêtes, le bruit des vagues ressemble au fracas de l’enfer…

Nous sommes ensuite partis vers la plage et les dunes de Guincho, à quelques km de Cascais. Beaucoup de vent, du sable, des vagues, des surfeurs, et de grandes dunes très protégées.

Malgré le vent, un petit survol des dunes…

Après les dunes, direction le Cabo da Roca, qui est le point le plus occidental de l’Europe continentale. Nous étions au plus près de l’Amérique !

Un petit tour pour admirer le joli village d’Azenhas do Mar, avant de repartir vers Cascais.

Nous avons fait le chemin du retour vers Lisbonne par la route du littoral, avec une nouvelle halte à Cascais, puis une pause plage et trempette (des pieds !) à Carcavelos.

Carcavelos.

De retour à Lisbonne, nous avons fait un arrêt pour revoir la tour de Belém sous le soleil et le ciel bleu… Elle est beaucoup plus belle !

Demain le temps devrait encore être agréable… Rien encore de très précis au programme !

A demain !

Du Zoo à l’Alfama

Du Zoo à l’Alfama

Hier soir, après avoir écrit l’article du jour, nous sommes sortis manger dans le quartier de la Bica, et nous sommes passés par le Mirador de Santa Catarina. Nous avions lu que ce site était le point de rendez-vous des jeunes le soir, et après quelques montées et descentes, ça s’est révélé exact ! Un bel apéro géant, avec toutes les nationalités représentées !

Et au restau, j’ai retrouvé l’excellente Francesinha, presque aussi bonne qu’à Porto ! Accompagnée de ma petite femme chérie, et d’un Mojito, c’était une très belle soirée !

Aujourd’hui mardi, très belle journée aujourd’hui, avec un grand soleil et plus de 32 degrés au compteur…

On a passé une partie de la journée au Zoo de Lisbonne. Donc plein de bêtes aujourd’hui !

On a commencé par l’aquarium des dauphins, avec une spectacle sympa. Deux dauphins et deux otaries ont fait le show.

Un beau tigre du Bengale.

Le Zoo de Lisbonne a un téléphérique, qui fait tout le tour du parc, dans des petites nacelles à deux. C’est une belle idée, et une manière sympa de découvrir le parc, avant la visite à pieds.

L’entrée du Zoo.

Une vue sur la ville.

L’enclos des Orangs-outangs.

En attendant de les voir en « vrai » dans leur espace naturel au Yucatan cet été, les flamands roses.

Dans l’enclos des gorilles, un gros mâle, dos argenté, deux femelles, et un petit. Le père a joué avec son fils avec une extrême délicatesse, malgré sa force ! Aucune agressivité dans la photo suivante… Il lui faisait plein de câlins !

Un conseil, coupez le son… C’était plein de gosses qui faisaient un raffut pas possible.

Après le Zoo, nous sommes partis vers le quartier moderne de Lisbonne, le Parque das Naçoes, où se trouvent un très grand centre commercial, un parc des expositions, une salle de spectacles, le musée océanographique. C’est aussi le seul quartier de Lisbonne qui est aménagé en bord de fleuve.

Là aussi, il y a un téléphérique, qui longe toute la zone d’activités. Il offre une belle vue sur le pont Vasco de Gama, qui avec ses 17 km est le plus long d’Europe.

En fin d’après-midi, nous sommes partis vers le quartier très typique de l’Alfama, centre historique du fado, et un des plus vieux quartier de Lisbonne. Là encore, c’est petites rues, maisons avec des azulejos, montées et descentes…

Demain nous partons à Sintra, avec plein de belles visites au programme ! La météo nous annonce un ciel un peu gris le matin, puis très beau à partir de 9-10 heures.

A demain !

Sintra

Sintra

Belle journée de visites aujourd’hui, avec des sites vraiment incroyables !

Nous sommes partis vers Sintra, à une trentaine de km de Lisbonne. La ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, et compte de très nombreux châteaux.

Le premier d’entre eux, et sans aucun doutes le plus beau et le plus fou, la  Quinta da Regaleira.

Édifiée jusqu’en 1910 sous les ordres de Luigi Manini, architecte à l’origine d’autres très belles demeures au Portugal notamment à Buçaco, cette quinta est un délirant circuit initiatique.

On y va surtout pour visiter son jardin, imaginé par son propriétaire, un riche brésilien, Docteur António Augusto Carvalho Monteiro, dans lequel se mélangent chimères et enchantement.

Le parc est envahit d’une végétation luxuriante, à tel point qu’il est parfois difficile de trouver les différents points de la visite.

Le parc offre une vue sur les murailles de la forteresse qui surplombent la ville de Sintra.

Des chemins serpentent un peu partout et permettent de rejoindre tel ou tel point du parc.

Le coin le plus incroyable de ce jardin incroyable est le puits d’initiation. C’est un escalier en colimaçon de plus de 27 mètres qui s’enfonce à la verticale dans la terre, et débouche sur un long tunnel qui s’ouvre après quelques dizaines de mètres sur une cascade.

Il existe un autre puits, le puits Imparfait, plus petit, mais tout un peu plus inquiétant…

Le parc comporte de nombreux espaces avec tourelles et mini châteaux.

Et tout en bas du Parc, apparaît la magnifique Quinta, point d’orgue de ce parcours initiatique et spirituel.

Une petite chapelle juste à côté.

Nous avons quitté la Quinta da Regaleira pour visiter un autre palais, très étonnant aussi, le Palacio de Monserrate. Là, c’est une ambiance Indienne que le propriétaire a voulu recréer ici, dans un parc là encore à la végétation exubérante.

Une maquette permet de le voir dans toute sa splendeur !

L’intérieur est également très beau, bien que plus froid…

 

La bibliothèque, et les cuisines, réservées au personnel.

Dans le parc, une belle cascade, entourée d’arums.

Un fois remontés, nous sommes partis vers le troisième palais, le plus célèbre ici, lui aussi très extravagant ! Là par contre, c’était la foule des grands jours…

Le Palacio da Pena. Tout d’abord vu de la route en contrebas. Le ciel alternait entre nuages et soleil…

Nous avons ensuite quitté les hauteurs de Sintra, pour faire un tour dans le centre ville. Le Palais National de Sintra fut le plus important palais des rois Portugais. Il est reconnaissable à ses deux immenses cheminées coniques.

La ville est jolie, et comme partout ici, escarpée…

Nous sommes ensuite redescendus vers l’océan, et nous avons fait un arrêt sur la plage de Magoito, sous un vent à décorner des bœufs ! La brume de mer rend la photo un peu irréelle…

Avant le retour vers Lisbonne, deux autres arrêts : le premier à la plage de Sao Juliao, le second, dans le petit village d’Azenhas do Mar, que nous avions déjà vu il y a deux jours…

La roche de la falaise est très colorée.

Demain, c’est notre dernier jour complet à Lisbonne. Au programme, vraisemblablement une visite de la côte sud-ouest de Lisbonne.

A demain !

Caparica, Albufeira, Sesimbra

Caparica, Albufeira, Sesimbra

Dernier jour ici, balades et détente au programme ! Le ciel est magnifique, mais le vent souffle toujours aussi fort, atténuant l’impression de chaleur.

Nous sommes partis vers la côte de Caparica, au sud-ouest de Lisbonne. Une des plus grandes plages du pays, bordée de belles falaises de grès.

Deux petits survol de drone…

Nous sommes montés pour voir la vue… Un beau paysage de maquis très sauvage.

Nous avons continué notre route vers le sud, passant près d’un lagon, le Lagao da Albufeira. Il s’étend sur quelques km et n’est séparé de la mer que par une étroite bande de sable.

Un survol par le drone de la dune qui sépare le lagon de l’océan.

Dernière étape de la journée, la petite ville de Sesimbra, où nous sommes déjà venus le deuxième jour, mais sous la pluie. Elle méritait d’être vue sous le soleil ! Au dessus de la ville une belle citadelle veille, un peu perdue dans les champs de marguerites.

Le bord de plage. le coin est très abrité. Ici, moins de vent, pas de vagues.

Nous partons demain de Lisbonne. Merci à ceux qui nous ont suivis, qui nous suivront…

Prochain Carnet de voyage, le Yucatan cet été !