De Rio Lagarto à Ek Balam et X’Canche

De Rio Lagarto à Ek Balam et X’Canche

Grosse journée aujourd’hui ! Nous avons quitté l’hôtel à 5h30 pour nous rendre à Rio Lagartos, sur la côte au nord de Valladolid, à environ 130 km.

Rio Lagartos est un petit port au bord d’une immense lagune hypersaline, séparée de la mer par une mangrove de plus de 65 k de long. Elle constitue une zone protégée favorable à l’alimentation et à la reproductions de plus de 300 espèces d’oiseaux, de crocodiles, de reptiles et abrite une colonie de plus de 40 000 flamands roses.

Nous avons retrouvé notre capitaine, et nous sommes partis pour une balade de 3 heures sur la lagune à la découverte des animaux.

Une limule, animal préhistorique, sans aucun danger !

Un crocodile est venu nous faire un petit  coucou !

Beaucoup de pélicans, de hérons (blancs, bleus, cendrés et tigrés), des frégates, de cormorans…

Un héron tigré dans son nid.

Un bébé crocodile sur une branche. Ils évitent l’eau pour ne pas se faire manger par leurs congénères…

Et évidemment, les flamands roses !

 

La lagune est exploitée pour son sel, et sa concentration rend certains bassins roses. Ils sont très riches en crevettes, que mangent les flamands, donc roses !

Et les crevettes qu’ils mangent sont minuscules ! Elles en avalent plus de 3000 par jour, mais même là, ça ne fait pas lourd !

Et oui, c’est bien le petit truc rose dans la main !

De retour au port, nous avons pris un bon petit déjeuner en compagnie de colibris. Ce petit oiseau mesure moins de 3 cm, et vole comme un insecte ! Ils se nourrissent de nectar de fleurs et de sucre !

 

Nous sommes ensuite repartis vers Valladolid, avec quelques arrêts en chemin.

Nous avons visité le site Maya de Ek Balam, qui veut dire Cité du Jaguar Noir. C’est un site très restauré, qui date environ du 10ème siècle, et n’a été fouillé que depuis les années 1990. Des façades en stuc très rares ont été découvertes ici, et sont en cours de restauration.

Les façades en stuc. La couleur blanche choque un peu, mais c’est la couleur d’origine. Les façades en stuc n’étaient pas peintes, et cette partie du palais s’appelait la maison blanche du savoir.

 

Nous sommes montés au sommet, la vue est magnifique, sur la jungle et le site d’Ek Balam. La montée (et la descente !) est vertigineuse !

A 2 m du site, se trouve un cenote dans lequel nous sommes allés chercher un peu de fraicheur !

Le cenote est un des éléments caractéristiques de la péninsule du Yucatán (Mexique). Cette formation géologique en forme de puits naturel ou de grotte abonde dans la région du Yucatan, qui en compterait plus de 10 000 ! Sa forme, sa profondeur, sa beauté aussi, varient énormément d’un cenote à un autre. Ancien lieu rituel maya, il est à ce jour plus fréquemment un lieu de détente familial ou touristique. Certains cenotes (voir tous ?) communiquent entre eux par des grottes souterraines. Ils ont été utilisés par les Mayas et leurs successeurs comme réservoir d’eau, ce qui explique que les villes du Yucatán sont souvent construites à proximité d’un ou plusieurs, comme Valladolid par exemple.

Le premier que nous avons vu aujourd’hui s’appelle X’Canche. Son eau est très fraiche et relaxante sous les 39 degrés habituels dans le coin.

La vidéo pas très stable est prise quand j’étais dans l’eau, mon téléphone à bout de bras ! Il est étanche, mais quand même…

Le deuxième que nous avons visité s’appelle Kikil, et est beaucoup moins touristique.

Ce soir, c’est balade en ville, et demain, nous partons visiter un des principaux sites Mayas, Chichen Itza.

A demain !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *