De campeche à xpujil

De campeche à xpujil

On a quitté San Francisco de Campeche ce matin vers 7h30, pour partir tout au sud de la péninsule, près de la frontière du Guatemala. 370 km à faire, 4 heures de route, jusqu’à la toute petite ville de Xpujil, où est notre hôtel pour la nuit.

Je dis hôtel, mais Casa Ka’an, ce sont quelques jolies petites maisons en plein cœur de la jungle, dans la Réserve de Biosphère de Calakmul. Cette immense zone, qui se prolonge au Guatemala est l’un des poumons verts du continent, et on y trouve un très grand nombre d’espèces animales, dont 5 des 6 grands félins mexicains : puma, jaguar, ocelot, tigre margay et jaguarrondi ( appelé aussi chat loutre…). On rêve bien sûr d’en croiser un (en toute sécurité, dans la voiture, ce serait encore mieux !). On peut ajouter des centaines d’espèces d’oiseaux, de cerfs, de sangliers, et tout un tas d’autres bestioles… Bref, c’est la jungle, la vraie !

Et pour mon pus grand plaisir, tout un tas de colibris qui virevoltent autour de la maison…

Sur le chemin, nous avons visité deux petits sites Mayas intéressants. Nous ne sommes plus en région Puuc, mais en région Rio Bec. Cette zone Maya est un peu plus ancienne que Chichen Itza ou la région Puuc, et la plupart des bâtiments datent  de la fin de l’ère classique Mayas, entre 600 et 800.

Le premier site est Becan. Cette cité était entièrement entourée de douves, qui servaient à stocker l’eau pour la saison sèche. Sept ponts permettaient d’entrer dans la cité.

Comme souvent, on découvre ces imposantes structures au détour d’un sentier, bien cachées par la végétation

Des banc joliment décorés.

Cette pyramide est la structure la plus haute de Becan. Un escalier vertigineux permet d’accéder à son sommet.

 

Ici aussi, un grand terrain de pelota.

Le second site est bien plus petit, mais plus particulier sur le plan architectural. C’est le site de Xpujil. Le bâtiment principal est doté de trois tours qui n’avaient qu’un but esthétique. A leur sommet, se trouvait un faux temple, et un faux escalier permettait de ne pas y monter 😉

L’aspect originel, pour mieux se rendre compte…

Le faux escalier.

On distingue encore beaucoup de rouge sur la plupart des bâtiments. Difficile d’imaginer que toutes ces structures aujourd’hui tellement minérales, étaient peintes en rouge et jaune !

A l’époque, c’était ça !

Après ces deux courtes visites, nous avons rejoint notre petite maison à Casa Ka’an.

Demain, on se lève encore à l’aube, pour la visite du site de Calakmul. Nous prendrons ensuite la route pour Bacalar, où nous allons nous poser 6 jours au bord de la lagune aux sept couleurs !

A demain !

Et pour ceux qui (comme moi !) aiment bien les colibris…


One thought on “De campeche à xpujil

  1. Encore un magnifique site maya , quand est-ce que tu nous fais un survol en drone? 😊
    Toutes les images me rappeler de me refaire la série des Indiana Jones 🙂
    C’est vraiment un sacré voyage!!!
    Profitez les petits loups 🙂
    Bizzz….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *