La grotte de l’Eléphant

La grotte de l’Eléphant

Aujourd’hui, ballades dans les villages autour d’Ubud. Premier arrêt, pour découvrir la grotte de l’Eléphant, Goa Gajah. Les vestiges de ce temple remontent au VIIIème siècle. C’est à l’origine un temple Bouddhiste, qui a été transformé en sanctuaire Hindouiste. Les deux grands bassins n’ont été redécouverts qu’en 1954. Ils sont gardés par des nymphes qui symbolisent les rivières sacrées de l’Inde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La façade de la grotte est une sculpture de démons menaçants. La gueule d’un monstre sert d’entrée à la grotte. un couloir de 13 m de long mène à un carrefour, où deux petites galeries accueillent, pour l’une une statue de Ganesh, et l’autre, trois statuettes de lingam de Shiva (objet dressé, souvent d’apparence phallique, qui représente Shiva et l’énergie masculine).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En contrebas de la grotte, en descendant vers un petit torrent, on découvre d’énormes blocs de pierre sculptée qui ornaient autrefois la façade de la falaise, et sont tombés lors de l’éruption du mont Batur, et du séisme qui l’a accompagnée, en 1917.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons ensuite traversé les villages de Singapadu, Batubulan et Celuk. Le premier est spécialisé dans la sculpture du bois, le second, celle de la pierre, et le troisième est le village des joaillers. Il aura fallu faire 19 heures de voyage, en sens inverse de celui qui aurait pu nous amener dans l’ouest Américain, pour retrouver des bijoux Kokopelli !

Les routes alternent en petites rues tranquilles au milieu de la végétation luxuriante, et artères plus larges, embouteillées, et ornées de ronds-points prestigieux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_2045 (Copier)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_2062 (Copier)

En fin de soirée, nous avons fait la connaissance de notre repas de demain midi : le Babi Guling, cochon braisé à la broche. C’est LA spécialité culinaire d’Ubud, et c’est devenu un symbole de la résistance culturelle Balinaise face à l’océan musulman qui l’entoure et où la viande de porc est totalement prohibée.

Les porcs sont tués en fin de soirée, les carcasses sont vidées et remplies d’épices, et cuisent à la broche toute la nuit, pour être mangées pour le repas du midi. Plat unique dans le seul restaurant qui le sert selon la tradition balinaise, Ibu Oka. Voici donc notre repas de demain…

IMG_2071 (Copier)

IMG_2079 (Copier)

IMG_2077 (Copier)

IMG_2075 (Copier)

IMG_2074 (Copier)

IMG_2080 (Copier)

A demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *