Ayutthaya, capitale du Siam

Ayutthaya, capitale du Siam

Ayutthaya est l’ancienne capitale du Siam, et se situe à environ une centaine de km au nord de Bangkok. Elle a été fondé en 1350, et a vu se succéder 33 rois de 5 dynasties différentes… L’héritage d’Ayutthaya est devenu la base de la société thaïlandaise et a marqué de son empreinte le mode de vie des thaïs jusqu’à nos jours. Le parc historique d’Ayutthaya est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Bon, ça, c’était le versant historique, pour replacer dans son contexte la formidable journée que nous avons passée !

Départ en train ce matin, vers 8h15, pour un trajet d’environ 1h20. Vieux train diesel, sale et bruyant, que l’on était pressés de quitter…

Après notre arrivée à Ayutthaya, nous avons pris un petit bac pour traverser la rivière qui sépare la gare du parc historique. Ayutthaya est en fait entouré d’eau.

En se rendant compte de la taille réelle du site, très mal expliquée dans les guides que nous avons consultés, nous nous sommes tout de suite rendus compte que ni la marche à pied, ni le vélo (moyen de transport envisagé au départ) ne pouvait nous permettre de visiter l’ensemble du site, et surtout, de rejoindre certains points très éloignés les uns des autres (parfois, plus de 7 km).

Une seule solution s’est alors présentée à nous : louer un scooter… et convaincre Carole de monter dessus 😉

En cinq minutes d’arguments imparables, c’était fait, et nous avons loué une vraie bête de course, pour la journée, et pour 200 Baths (environ 5 Euros).

 

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le premier point de notre visite, le Wat Mahathat, célèbre pour sa tête de Buddha complètement enchâssée dans les racines d’un figuier…

Nous avons ensuite visité celui d’à côté, le Wat Ratchaburana.

Après quelques km, nous sommes ensuite arrivés au Grand Palais, qui contient une des statues en bronze de Buddha la plus grande de Thaïlande (recouverte d’or bien entendu !).

A côté, nous avons découvert le Wat Phra Si Sanphet, qui est un des plus beaux temples d’Ayutthaya, célèbre notamment pour ses trois pagodes alignées, qui sont devenues le symbole d’Ayutthaya (avec la tête de Buddha).

Sur le chemin, nous avons rencontré des éléphants, très fréquents dans cette région, qui abrite également un centre royal de redressement pour éléphants dangereux (voir plus bas).

Un crochet par le Wat Chalwatthanaram, un des mieux conservés d’Ayutthaya, et très beau !

Nous avons ensuite repris la route, pour nous rendre au Chedi Phu Khao Thong, qui nous a permis d’avoir une belle vue sur la région en montant à son sommet… Mais à part les 79 marches bien raides, pas beaucoup d’intérêt…

Pas très loin de là, nous avons ensuite rejoint le Krall Royal d’éléphants. C’est un centre de redressement pour éléphants qui à l’état sauvage ou domestique sont devenus dangereux, et ont tués des hommes… Les Thaïlandais vénèrent cet animal, et tentent donc par tous les moyens de les sauver et de les réadapter à la vie auprès des hommes. C’était un bon moyen de voir ces pachydermes de près, mais cet endroit est très triste, car les animaux sont attachés, et leur réadaptation est longue et difficile.

Nous avons ensuite retraversé tout le parc et toute la ville, pour nous rendre à la dernière étape de notre parcours, le Wat Yai Chamongkhon. Ce temple contient un grand bouddha couché, mais surtout le célèbre alignement de statues de bouddha, toutes drapées de la classique tenue des moines bouddhistes… C’est endroit est magnifique, et vaut vraiment le détour !

Sur le retour, avant de rendre le scooter, nous sommes allés faire un tour sur un marché flottant, piège à touristes, mais agréable.

Nous sommes ensuite retournés rendre le scooter, et à 18h10, nous avons attendu notre train, qui est arrivé avec une heure de retard !

Résultat, arrivée tardive à Bangkok, dîner rapide, et dodo (après cet article !).

Il a fait très chaud aujourd’hui, et grâce au scooter, nous avons gagné de splendides coups de soleil au cou, visage et bras ! Ce que c’est que de vouloir faire les jeunes !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *