Dernier jour à Ao Nang

Dernier jour à Ao Nang

Pas de sortie prévue aujourd’hui… Nous espérions juste revoir le soleil pour le dernier jour dans le coin, et nous avons été exaucés !

Il a commencé à briller dès le matin, et ça a duré comme ça jusqu’à 16 heures…
Nous avons passé tout ce temps au bord de la piscine, à parfaire notre bronzage (et pour « certaine », ses coups de soleil 😉


A 16 heures, très rapidement, le ciel a commencé à se couvrir, un vent très fort s’est levé et une belle pluie de mousson est tombée tout d’un coup ! Une belle averse, qui a duré un peu moins d’une heure, avant que le soleil ne ressorte (bon, je sais, en photo, c’est pas terrible, mais ça tombe fort !)

Comme nous n’avons donc pas grand chose à raconter aujourd’hui, nous allons faire un petit tour vers les trucs locaux, bizarres, ou rigolos que nous avons croisés depuis que nous sommes arrivés…

Number 1 : le DURIAN

C’est une baie, une très grosse baie, qui mesure jusqu’à 40 cm et pèse jusqu’à 5 kg, qui pousse sur un arbre du même nom. Sa cosse est couverte d’épines très dures et très piquantes. On la trouve en Asie du sud-est et en Amérique du sud où elle a été importée.

Outre sa taille et sa forme, sa caractéristique principale est l’odeur qu’elle dégage : pestilentielle ! Un mélange d’odeur de poubelle, de vomi, arrosé d’urine de putois ! Un écrivain britannique, Richard Sterling a décrit l’odeur du Durian comme celle « des excréments de porc, de térébenthine et d’oignons le tout garni par une vieille chaussette ».

Plus simplement, ça pue, mais bien fort ! A tel point que ce fruit est interdit dans les transports, les hôtels, les aéroports, et dans un tas d’autres lieux. Parce que, non seulement le Durian pue, mais son odeur reste ! On croise donc très souvent des petits panneaux d’interdiction, avec parfois des amendes à la clé (je crois que c’est 1000 Baths dans le métro de Bangkok).

Au goût par contre, il paraît que c’est un délice, et que quand on commence à en manger, on ne peut plus s’arrêter. Son goût est sucré, moelleux, un peu gélatineux, et n’a absolument pas le goût de l’odeur. Sa chair n’a d’ailleurs pas d’odeur… Carole a eu le courage de goûter (moi ça viendra peut être !), et a décrit le goût et la texture comme la partie blanche des crocodiles Haribo !

Ceci dit, ce fruit possède une vraie qualité, c’est le fruit qui contient le plus d’éléments nutritifs au monde ! En Thaïlande, on s’en sert pour nourrir les malades et les femmes enceintes… Par contre, il est dangereux pour les personnes souffrant d’hypertension, et on note en Asie des morts par overdose de Durian (il est interdit de le mélanger avec de l’alcool ou des boissons caféinées comme le Coca !).



Les moustiques… La plaie des vacances en été, ils sont ici plus coriaces que chez nous, et il est important de s’en protéger. La Thaïlande, qui n’est que peu touchée par le paludisme, l’est en revanche beaucoup plus pour la Dengue et le Chikungunya, ainsi que pour une autre saloperie, dont juste le nom suffit à inquiéter, l’encéphalite japonaise… Plusieurs fois par jour, notamment le soir et quand nous sortons dans des zones humides (comme la baie de Phang Nga), nous nous aspergeons le corps de répulsif… Mais pas celui de chez nous non plus, un spécial , qui s’appelle « Zone infestée ». Ceci dit, depuis deux semaines que nous sommes là, on n’a été piqués que 3 ou 4 fois…


La voiture : conduite à gauche, mais tout n’est pas inversé. Le levier de vitesses est le même que chez nous, ainsi que les pédales… Le reste est à l’envie, mais il n’y a pas de règles chez nous non plus en fonction des constructeurs.

La vraie différence ici est plutôt marrante : le bouton de commande de chauffage, ici, et bien il n’a pas de chaud ! C’est variable entre froid et très froid ! Normal, dans un pays où l’on n’a jamais froid, et où la température oscille toute l’année entre 20 et 40 degrés !


Pour finir, au détour d’un virage, entre deux masures, nous avons vu cette maison (très peu ostentatoire, vous en conviendrez), qui pourrait être assez digne pour les vacances de Barrack Obama, puisque c’est une réplique de la Maison Blanche !



Un gros oursin, une jolie fleur, et nous partons demain pour Koh Samui !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *