Banteay Kdei, Ben Mealea et Ta Som

Banteay Kdei, Ben Mealea et Ta Som

On a continué aujourd’hui notre tour des plus beaux temples du complexe d’Angkor. On a pris la route ce matin, direction l’est de Siem Reap, pour aller voir un temple particulier Beng Mealea, à une quarantaine de km de distance.

En chemin, juste après Angkor Vat, on s’est arrêtés pour visiter le temple Banteay Kdei, dont le nom signifie Citadelle des cellules monastiques. C’était donc vraisemblablement un monastère hindouiste, édifié aux alentours de 1185, de la même époque qu’Angkor Vat. Il a été partiellement dégagé, mais de gigantesques fromagers mettent toujours en péril ses fondations.

On a ensuite repris la voiture pour une petite heure de route au milieu des rizières et des villages Khmers pour arriver au but de notre trajet, Beng Mealea. Et il vaut le détour ! Ce temple a été édifié avant Angkor Vat, et les archéologues pensent qu’il lui a servi de modèle. Difficile à imaginer aujourd’hui, parce que ce temple est resté envahi par la jungle, et il est à l’état de ruine, même si de nombreuses structures résistent encore. Son nom signifie étang de lotus. Il était entouré à l’origine d’un fossé de 2 km de long sur 900 mètres de large, dont il ne reste que quelques mares.

Envahi par les arbres et les fromager géants, il en ressort une atmosphère particulière. Éloigné d’Angkor, il est très peu visité. Il a servi de site de tournage pour Tomb Raider, et surtout pour le film de Jean-Jacques Annaud, Deux frères. C’est d’ailleurs la production qui a financé intégralement la construction des passerelles, avec l’accord des autorités, qui permettent de se déplacer à l’intérieur. Des chasses aux trésors y sont organisées par les autorités d’Angkor chaque année, qui permettent au public de fouiller les ruines à la recherche de trésors enfouis ou d’indices sur son histoire. C’est le seul moment ou chacun est autorisé à escalader les milliers de pierres entassées là, vestige de la beauté de ce lieu.

On a repris la route pour retourner vers Siem Reap, et on est tombés juste après le temple sur une petite rivière aménagée à la même époque que le temple.

De retour vers Angkor, on a fait une halte pour visiter un dernier petit temple, Ta Som, qui date de la fin du XIIème siècle. Sa porte presque entièrement emprisonnée dans les racines d’un fromager est une des images les plus célèbres d’Angkor !

Il nous reste un temple important à visiter demain, et on va peut être faire un tour en ballon captif au dessus d’Angkor, si la météo le permet. Il a fait très beau aujourd’hui, et on n’a même pas vu une goutte de pluie !

A demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.