De Battambang à Phnom Penh

De Battambang à Phnom Penh

On a quitté hier Battambang par le train, pour arriver 7 heures plus tard dans la capitale du Cambodge, Phnom Penh. Le voyage en train s’est pas mal passé, et a même été un peu plus rapide que ce que l’on pensait. Le train roule à une quarantaine de km/h sur des rails délabrés qui le font balancer tout le trajet. Mais surtout, comme la voie est toujours occupée, par les vaches, les tuk-tuk, les chèvres, les passants… le conducteur passe son temps à klaxonner ! Un peu fatiguant ! Il est essentiellement utilisé par des Cambodgiens, et nous étions presque les seuls touristes.

Il y a eu 4 ou 5 arrêts, souvent juste de quelques minutes pour laisser descendre ou monter un passager, et un seul arrêt un peu plus long à Pursat, où quasiment tous les voyageurs sont descendus pour s’acheter à manger dans les stands judicieusement installés dans la gare. Je précise que pourtant, tous étaient montés avec le plein de bouffe pour le voyage ! Comme les Thaïlandais, les Cambodgiens mangent toutes les deux heures !

Partis à 15h30 de Battambang, on est donc arrivés vers 22 heures à Phnom Penh.

La ville tire son nom du Wat Phnom Daun Penh connu maintenant seulement comme Wat Phnom, ou temple de la colline, édifice religieux construit en 1373 pour abriter cinq statues du Bouddha sur un tertre de 27 m de haut. Daun Penh (« Grand-mère Penh ») était une riche veuve qui l’aurait fait construire. Phnom Penh veut donc dire tout simplement colline de Penh !

Elle est située au confluent du Tonle Sap et du Mekong et compte 2 200 000 habitants. Elle a été fondée en 1434 mais s’est beaucoup développée sous l’influence française. Phnom Penh ressemble à Bangkok, mais en plus rurale. Moins de circulation, des rues plus étroites, moins bruyante, mais là, pas de centre commerciaux géants, pas de métro aérien, et pas énormément de sites touristiques immanquables ! Le proprio de notre hôtel à Battambang, un expat là depuis 20 ans, nous expliquait sans doute à juste titre, que le Cambodge avait 20 ans de retard sur ses voisins Thaïs et Vietnamiens à cause des Khmers Rouges. Ça se sent aussi ici.

A notre arrivée à l’hôtel, le White Mansion, qui était jusqu’en 1975 la résidence officielle de l’ambassadeur des États-Unis, nous avons eu la très bonne surprise d’être surclassés en Junior Suite ! C’est un magnifique hôtel qui a su garder son aspect ancien. On y reste jusqu’à notre départ dans 3 jours !

On a fait un tour en ville aujourd’hui. Le Palais Royal, véritable joyau au centre ville est malheureusement fermé pour rénovations. Le ciel est resté gris toute la journée, il fait donc beaucoup moins chaud qu’à Siem Reap ou Battambang. Le marché central, assez traditionnel, où l’on trouve un peu de tout regroupé par secteurs, chaussures, coiffeurs, bijoux, bouffe…

Les rives du Tonle Sap. Le Mekong est juste derrière après la pointe au centre de la photo suivante. Nous irons demain nous balader dessus en fin de journée.

On a fini l’après-midi à l’hôtel, profiter de la piscine et nous reposer un peu ! Fin de séjour, on commence à être un peu crevés de bouger tous les jours !

A demain, en pleine forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.